Il a le look de l’entrepreneur, dynamique, créatif et plein d’idées. Christophe Vasseur est boulanger dans le 10ème arrondissement de Paris. Sa boutique, Du pain et des idées, est née il y a une quinzaine d’années. A ce moment-là, Christophe, 33 ans, fait le pari de changer de vie. Il rompt avec son statut de salarié, guidé par l’envie de mettre ses mains dans le pétrin et attiré par le goût de l’essentiel, celui du pain. Son objectif : transformer une matière première en y mettant un petit quelque chose de singulier, son cœur et sa sensibilité.

Christophe Vasseur est un artisan, un créateur, un homme de goût. Il fabrique, aidé de ses équipes, le béaba de la boulangerie : du pain et des viennoiseries. L’originalité de ses recettes, est de composer avec des aliments de qualité. Au diable la farine dopée, il choisit des produits non transformés dont il connaît les coulisses de la conception : la farine, le lait, les œufs, l’eau, le chocolat, les fruits rouges, les pistaches…tous, sont sélectionnés avec soin. Et audace.

Car Christophe Vasseur ne craint pas de bousculer, -est-ce encore l’art- et la manière de la boulangerie d’aujourd’hui. Il est l’un des rares à faire ses croissants. Et donc à réapprendre à ses artisans les secrets de leur élaboration. Il est l’un des rares à refuser les farines industrielles, enrichies de produits divers et variés, certes lucratifs pour la productivité mais si nocifs pour la santé. Il est l’un des rares à fabriquer ses pralines. Oui, car les pralines de Lyon, rose bonbon, sont en réalité gavées d’E=mC2 mon poison. Enfin, il est l’un des rares à proposer du pain avec gluten, que tolèrent sans souci, les adeptes du « sans ». De la magie ? Non, du bon sens et le respect de la matière. Car la pâte, pour lever, pour développer ses arômes, pour être digeste, a besoin de bons éléments et du repos, beaucoup de repos.

Capitaine de son voilier-boulanger, Christophe Vasseur tient la barre et garde un œil sur tout : anticiper la météo, l’actualité du quartier, s’assurer que tout le monde va bien à bord, gérer la production, les coûts… La boulangerie, il en aime toutes les saveurs : la sensualité du travail de la pâte, l’inspiration des recettes, la convivialité de la vente en boutique, la gestion de ses matières premières, l’animation de son équipe. Son métier le comble et s’il rêve un peu, c’est pour que rien ne change, si ce n’est en mieux.

La boulangerie de Christophe Vasseur a ce petit quelque chose de merveilleux. Comme un tour de manège, une promenade en enfance : des chocolatines croustillantes, des escargots multicolores, du Pain au délicieux goût fumé et des Idées gourmandes.

 

© Humanoscope