LUCIE RIVET par HUMANOSCOPE

Des coussins moelleux, du bois, du rose, du gris, une tasse de thé, un intérieur cocooning ordonné. Il règne chez Lucie Rivet un petit air de merveilleux. Yeux rieurs, cheveux longs torsadés sur une épaule, dos droit et voix arrondie, Lucie est un personnage. De ceux que l’on a envie de suivre pour mieux les connaître.

Un parcours brillant : un lycée survolé avec ennui et espièglerie, deux ans de prépa à bûcher pour le plaisir d’apprendre, fac de philo, Sciences-Po Paris. Lucie disserte et bouquine à s’en donner le tournis. Son moteur ? L’envie de réussir, la curiosité de la découverte et une passion insoupçonnée jusqu’alors pour l’histoire des paysans du 18ème siècle. Puis les livres et les théories laissent place au terrain et aux expériences en France et à l’étranger : ambassade, CESE, cabinet ministériel, Lucie Rivet a une carrière prometteuse. Mais elle, rêve de liberté dans le travail, de quiétude dans les relations humaines et de cadence maîtrisée. En aventurière, elle échange son avenir de diplomate contre une vie en accord avec sa sensibilité.

Lucie est une fabrique à idées : elle invente des histoires, crée des concepts, met en place des process. Pour cela, l’écriture est son prisme favori. Elle pense, comprend puis écrit : des œuvres d’artistes, des scripts de ballets, des scénarios, de la poésie. Et aussi des programmes scolaires pour des jeunes à la singularité parfois déroutante dont elle aime révéler le potentiel. Sa mission consiste à proposer des trames d’apprentissage positives et réfléchies aux professeurs et précepteurs qui tentent de réconcilier ces êtres uniques avec l’école et le vivre-ensemble. Sans nul doute, leur grande sensibilité lui est familière.

Oui, car Lucie a une sensibilité singulière, allergique à la cacophonie et aux énergies sombres, convertie en une attention au détail, une connexion à l’autre et une connivence avec la nature. Lucie Rivet quête le bon et le beau dans les arts, la mode, la musique, la méditation, les bibliothèques, le silence… Chacune des curiosités de sa vie : promenades, lectures, discussions, opéra, cinéma, danse, randonnée, voyages, théâtre ou équitation, se transforme en source d’inspiration.

Le corps en harmonie avec l’esprit, Lucie Rivet invente, crée, suggère, écrit sa vie heureuse. Avec un petit air de merveilleux.

null