Innover dans l'art de vous présenter

Le portrait offre un temps de réflexion sur soi.

Serait-il réservé à celles et ceux qui montent sur la scène de la presse et de la toile ?
Qui que vous soyez, nous relevons le défi de vous écrire, comme vous ne l’avez jamais été.

Une rencontre dans un lieu qui vous ressemble. Une écoute guidée par de simples questions.
Et au clair de notre plume, un portrait écrit qui vous démarque, vous raconte en cohérence.

Le portrait du mois

BON ENTENDEUR par HUMANOSCOPE

D’une amitié et de passions communes est né un projet hors du commun. Mesdames Messieurs, bonsoir, vous écoutez Bon Entendeur. Un collectif formé par Arnaud Bonet, Pierre Della Monica et Nicolas Boisseleau, Trois amis mordus de musique, amoureux de la culture française et curieux d’inventer des formats hybrides nourris de leurs passions. Le résultat : Aller-retour. Une grappe de belles idées rassemblées en un album. Unique en son genre.

Bon Entendeur. Aux prémices, ils ont déjà l’oreille attentive. Arnaud et Pierre écument les plateformes pour défricher les musiques actuelles, souvent peu connues et les arranger en playlists. Jusque-là, une démarche assez classique. Avant d’y ajouter leur touche lumineuse : le grain de voix d’une personnalité. Un jour, ils publient une enfilade de sons dans laquelle se cache la voix de DSK. Nicolas, séduit, rencontre le binôme et attrape le train en marche. Leur format se décline pendant 5 ans, 40 mixtapes, plus de 70 millions d’écoute. Une signature de qualité.

Avec cette originalité de glisser des voix mythiques, éloquentes, vibrantes, sur du son mixé. Des extraits de dialogues et au fil du temps des interviews menées par leurs soins. 60 minutes de voyage : écouter Lucchini habillé de funk, Badinter en disco, réentendre le timbre de Brassens en fond d’électro et les propos de Simone Veil sur des airs de hip-hop. Bon Entendeur a cette volonté de parler culture en version originale. Ce sens de l’esthétisme, des à-propos. Et de la scène. Derrière les platines, ils mixent leurs hommages, et mouvent les salles combles sur du son toute en finesse. Avec ce talent d’accorder, la musique, la culture et la francophonie.

Cette audace aussi, de ne jamais être à court d’idées : en 2016, ils publient une revisite d’une chanson des années 70, Le temps est bon. 50 plus tard, Isabelle Pierre a le vent en poupe : ce bond dans les seventies rafraîchi aux sons du jour est un succès. Arnaud, Pierre et Nicolas sourient de cette attirance vintage. Oui, ils adorent mêler l’ancien au nouveau, convertir la nostalgie, arranger pour mieux entendre. C’est toute la richesse de leur album. En allers-retours, ils distillent leurs projets, voyagent en musique à travers les âges et questionnent le monde dans les yeux de personnalités.

Aller-Retour concentre l’ADN de Bon Entendeur : il est composé de chansons revisitées des années 60-70 et de productions originales mêlées à des interviews. Le tout arrangé avec élégance. 14 titres et autant de ponts entre la musique et les mots, entre le passé et les sons du moment. PPDA raconte avec optimisme la France et son histoire sur un enchaînement de musique inédite. La Rua Madureira de Nino Ferrer et l’Amour joue au violon chanté par Jeanette sont réinventés, parfumés à l’électro.

Trois amis : Arnaud, Nicolas et Pierre. Français et fiers de leur culture, heureux de la partager à leur manière : créateurs de sons en nouveauté. En va-et-vient avec leur génération digitale, inventive, multi casquette et l’immense héritage de leurs prédécesseurs.

Mesdames Messieurs, bonsoir, vous écoutez Bon Entendeur, le temps inépuisable d’un Aller-Retour.